Radon

Radon - français

Le radon est un gaz radioactif cancérigène, une menace incolore, inodore et invisible présente dans une maison sur dix au Québec, et ce, même dans les constructions neuves. Il s’agit même de la première cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs.

Ce gaz provient de la dégradation de l’uranium présent naturellement dans le sol et il s’infiltre dans les bâtiments par les ouvertures donnant accès au sol tel que les fissures dans les dalles de béton et fondations, les joints, les vides sanitaires, les puisards, les ouvertures autour des raccords de tuyauterie, etc.

Le radon se mesure en becquerels par mètre cube d’air (Bq/m³). Au Canada, la mesure acceptable a été établie à 200 Bq/m³ maximum. Pour vous procurer un test de radon, vous pouvez en commander un notamment sur les sites suivants :

https://pq.poumon.ca/produit/dosimetre/

https://takeactiononradon.ca/fr

Si vous avez des concentrations élevées de radon, vous pouvez dans certains cas sceller les ouvertures en contact avec le sol et améliorer la ventilation de votre maison. Dans les cas plus problématiques, vous devrez embaucher un professionnel certifié en atténuation du radon pour vous aider à trouver la meilleure façon de réduire les infiltrations de radon dans votre maison.

Pour en savoir plus :
https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/sante-environnement-milieu-travail/rapports-publications/radiation/radon-votre-maison-sante-canada-2009.html#a10

Barrages de glace

Barrages de glace

Ice dams

Avez-vous des glaçons qui s’accumulent tout autour de votre maison? Cette accumulation de glace, aussi appelée barrage de glace, indique divers problèmes et peut causer des infiltrations d’eau et des dommages aux murs et au toit, sans parler du danger pour les passants. Une infiltration d’eau importante peut entraîner l’apparition de moisissures et endommager l’intégrité de la structure du bâtiment.

Les barrages de glace sont souvent causés par la perte de chaleur de la maison lorsqu’il y a un manque d’isolation et de ventilation dans l’entretoit (comble).  La neige sur le toit fond en raison de la chaleur présente dans le comble et gèle lorsqu’elle atteint la projection de la toiture, créant un barrage de glace; un cercle vicieux s’opère alors, puisqu’à mesure que l’eau continue à s’accumuler le barrage de glace lui-même l’empêche de se déplacer. Elle finit ainsi fréquemment par s’infiltrer sous les bardeaux et vers l’intérieur de la maison.

Une inspection peut vous permettre d’identifier les causes d’un tel barrage et les dommages qui en découlent. L’inspecteur vous fera des recommandations sur les démarches à suivre pour trouver la meilleure solution.

Pyrite

Pyrite - concrete

La pyrite est un sulfate de fer qui se retrouve dans la pierre qui a été utilisée comme remblais sous la dalle de béton des sous-sols et des garages. Sous l’effet de l’humidité et l’oxygène, la pyrite gonfle faisant parfois fissurer les dalles de béton. Cet effet est surtout problématique dans le garage compte tenu de la grande quantité de remblais qui s’y retrouve et peut aller jusqu’à déplacer les murs de fondation de la maison.

Cette problématique est particulièrement présente dans les régions de Montréal, de Laval et de la Montérégie, mais peut se manifester ailleurs également.

Les problèmes liés à la pyrite peuvent apparaître rapidement ou prendre de nombreuses années avant de se présenter. Un inspecteur en bâtiment peut vous guider lorsqu’il y a un doute quant à la présence de pyrite. Il peut vous conseiller un test en laboratoire ainsi que de vous référer aux spécialistes à contacter pour apporter les correctifs nécessaires.

Seule une analyse en laboratoire des remblais peut confirmer la présence de pyrite. Ce test vous indiquera la nature de la pierre de remblais et son potentiel de gonflement, soit l’indice pétrographique du potentiel de gonflement (IPPG).

Pyrite - tableau IPPG français
Pyrite - béton

Amiante

Asbestos

L’amiante, anciennement nommé « asbeste », c’est un ensemble de minéraux fibreux hautement toxiques qui peuvent causer une maladie pulmonaire chronique comme l’amiantose ou des cancers du larynx, des ovaires, des poumons ou encore un mésothéliome.

Il a souvent été utilisé pour sa résistance et sa durabilité, surtout entre les années 1930 et 1990, et il est présent dans certains matériaux de construction tel que le ciment, le plâtre, l’isolation, et les tuiles de plancher et plafonds. L’exposition par inhalation est possible lors des travaux de rénovation d’un bâtiment lorsqu’on perce, scie, découpe, ponce ou casse les matériaux contenant de l’amiante.

Seul un test en laboratoire spécialisé peut confirmer sa présence, mais un inspecteur en bâtiment peut vous aider à identifier les matériaux qui peuvent en contenir. Si l’amiante est décelé dans votre maison, vous pouvez faire appel à un spécialiste qualifié pour procéder au désamiantage.

Pour en savoir plus :
https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/sante-et-environnement/prevenir-les-effets-amiante-sur-la-sante/

Scroll to Top